GLOSSAIRE AUTOUR DE NOTRE SPECTACLE

Publié le par SYMPHONIA

 Art lyrique

Dans l’art lyrique, interviennent la musique et le chant. L’opéra est l’un des aspects de ce théâtre musical.

Barcarolle bouffe

Barcarolle : pièce vocale ou instrumentale dont le rythme balancé, qui rappelle le mouvement d’une barque glissant sur les eaux, était populaire chez les gondoliers de Venise, autrefois nommés barcarols.

Intermède

Moment où l’action s’interrompt, pièce chantée ou dansée qui s’intercale entre les différents actes ou épisodes de l’œuvre.

Librettiste 

C’est un écrivain pas comme les autres. Il écrit le livret de l’opéra, l’histoire qui sera par la suite racontée en musique ! Il peut partir d’une œuvre littéraire déjà existante en l’adaptant pour la scène.

Opéra sérieux

On parle aussi de grand opéra pour qualifier les opéras tragiques du XVIIIe siècle.

Opéra bouffe

Ce n’est pas un opéra où l’on mange !

C’est au XVIIIe siècle que l'appellation « opéra bouffon » est employée pour distinguer une catégorie spécifique d'opéras français traitant d'un sujet comique avec une alternance de passages chantés et parlés.  Il faudra attendre le XIXe siècle pour que le terme d'opéra bouffe apparaisse, plus spécifiquement sous la plume d'Offenbach qui caractérise par cette terminologie quelques-unes de ses œuvres alors qu'il prend la direction des Bouffes-Parisiens en 1855.

Offenbach créera d’ailleurs sa 73e pièce, « L’île de Tulipatan », le 30 septembre 1878 sur la scène du théâtre des Bouffes-Parisiens, près de six ans après qu’il ait arrêté de diriger cet établissement qu’il avait fondé. Cet opéra bouffe aurait dû être caractérisé d’opérette puisqu’il ne comporte qu’un seul acte, cependant Offenbach optera pour un terme plus noble faisant écho à ses récents succès de l’époque : « La Belle Hélène » (1864), « Barbe-Bleue » (1866), « La Vie parisienne » (1866),  ou encore « La Grande-Duchesse de Gérolstein » (1867). 

Opéra-comique

Genre lyrique du XVIIIe  siècle, l’opéra-comique emprunte au répertoire des airs sérieux et à boire. «Opéra-comique» ne signifie pas que l’œuvre sera comique et que le dénouement sera heureux mais il correspond à des œuvres où les scènes chantées alternent avec des dialogues parlés (avec des apartés au public). L’opéra-comique aborde des sujets de la vie quotidienne avec des références à des sujets d’actualité.

Opérette

L’opérette alterne les passages chantés et - parfois dansés - et parlés. Elle se différencie de l’opéra-comique par l’utilisation de musique dite « légère » (en opposition à la « musique savante ») et par le fait qu’elle a une fin le plus souvent heureuse.

Orchestre symphonique

Ensemble musical composé par les quatre familles d’instruments : Il s’agit pour faire simple des cordes, des bois, des cuivres et des percussions. Le nombre de musiciens peut varier.

Récitatif 

Genre musical pour un soliste soutenu par un accompagnement instrumental.

Sénéchal 

Grand officier chargé de gouverner la maison d’un roi.

Commenter cet article